Rose Bower // Le retour d’A England

Les nouveaux flacons A England étaient très attendus par la communauté des nailistas, aussi bien par ici, dans notre petite France que dans le reste du monde. Et pour cause ! Les derniers Gothic Beauties n’ayant pas fait l’unanimité puisque trop sombres, les filles (moi la première) gardaient en tête le doux souvenir de St George, Tristam et autres Dragon. Des vernis avec des couleurs vraiment travaillées et cette texture si chère à la marque qui a fait chavirer le coeur de toutes celles qui ont déjà eu l’occasion de poser ce bon vieux George sur leurs ongles. L’espoir de retrouver ce petit coup de foudre dans les nouveautés a effleuré la plupart d’entre nous… Alors, on a quoi dans cette nouvelle collection ? Et bien on retrouve enfin le A England de nos premières amours. En particulier avec Rose Bower (enfin ca c’est une affaire de goût, mais pour moi c’est le plus joli de tous ^^). On a un nombre moins important de vernis: 4 seulement, mais on sent qu’ils ont été vraiment réfléchis et travaillés, et ça fait un bien fou.
Adina s’est inspirée du peintre Burne-Jones Dream (à prononcer à l’anglaise, sinon on a un vrai problème – ne me remerciez pas) et de sa série sur la Belle au bois dormant. Je vous poste une des peintures que j’ai piqué sur le blog d’Ommorphia et vous invite surtout à aller regarder ses swatchs puisqu’elle, au moins, vous parle des 4 en même temps ^^

the-sleeping-beauty-edward-burne-jones1

De mon côté, je n’ai pas pu m’empêcher de poser Rose Bower, celui qui m’obsède depuis les premiers aperçus de la collection. Et comme je trouve qu’il mérite un billet à lui tout seul, je vous montrerai sans doute les autres plus tard !

Rose Bower by A England

D’après les noms de nuances proposées par wikipedia, je dirai que c’est un Pourpre-Framboisé avec une pointe de Passe-Velours (rassurez vous, j’apprends l’existence de la couleur Passe-velours à peu près en même temps que vous !). En gros c’est un rose assez foncé qui tire vers le rouge, un rose que j’apprécie donc. (mais siii, vous savez, moi je n’aime pas les roses violets fuchsia!). Il a un côté assez… allez… j’ose…. sexy. Très glamour et un peu sensuel, aussi bien de par sa couleur que sa texture légèrement holo et extrêmement couvrante. On le pose et pouf, la magie opère ! J’ai testé les autres sur onglier et j’ai l’impression qu’ils sont tous bien couvrants sauf Fated Prince peut-être qui nécessitera au moins deux couches (et dont la couleur est sans doute la moins intéressante des 4).

Rose Bower by A England

Le nom passe-velours me plait bien finalement, parce qu’en plus d’être une couleur on retrouve la notion de tissu. Et oui, vraiment, Rose Bower a cet aspect velour ou satiné sur les ongles, surtout quand la lumière tape dessus et qu’on voit apparaître les petites lumières holographiques ! Question séchage et qualité de la matière, rien n’a changé, on est toujours dans la même gamme, c’est un bon point aussi ! Notez tout de même que désormais les flacons contiennent 11ml et non plus 13 comme au tout début. Ça fait quelques temps que ce changement a été fait, je sais, mais puisqu’on est là autant le noter !Rose Bower by A England Rose Bower by A England

Rose Bower by A England

Rose Bower by A England Rose Bower by A England Rose Bower by A England

Alors, on retrouve un peu la magie d’antan avec cette beauté non? Vous en pensez quoi ? Un joli rose profond manquait cruellement à la gamme A England je trouve, et cette petite merveille tombe pile au moment où on en avait besoin ! Voilà pour le billet du jour, en espérant qu’il vous plaise autant que j’ai eu de plaisir à le faire! Belle journée à toutes et prenez soin de vous !

Retrouvez la marque de vernis A England en France sur ma boutique en ligne de vernis et accessoires de nail art en cliquant ici

Signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nail art facile et graphique // inspiration Zara

Je vous ai fait part de ma fixette sur cette paire d’escarpins il y a peu sur facebook et, comme c’était prévisible, j’ai bien évidemment fini par les acheter parce que, clairement, il me les fallait, c’était juste une question de temps! Du bleu roi du mint et du vert, quelques formes graphiques soulignées de noir, il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre, hauteur de talon ou non, ça n’allait pas m’arrêter. Du coup, comme je m’y attendais, à peine enfilées ces chaussures m’ont donné envie d’enlever ma manucure pour leur faire une petite déco assortie: Simple et dans le même esprit que d’habitude mais autant vous le dire: je n’ai pas DU TOUT envie de l’enlever, je l’aime trop ! Allez je vous montre ;)

Zara Shoes nail art Inspiration

J’ai choisi d’utiliser Tiffany de Picture Polish pour la couleur la plus claire, Aruba Blue d’Essie en dominante, Slapper de Butter London et Camelot d’A England. J’ai commencé par poser deux couches d’Aruba blue que j’ai laissées sécher. Ensuite, j’ai utilisé le pinceau du Butter London pour faire ma french en V (inutile de s’encombrer de scotch à cette étape là!). Une fois tout ça posé, j’ai appliqué une couche de Hardwear histoire d’accélerer le séchage et de protéger ma base de mon étape scotch. Drrrriiing, c’est sec ! Je me munis de sctoch et je réalise mon petit triangle avec Tiffany. J’utilise alors un pinceau fin et de l’encre de Chine pour souligner le tout et je topcoat. Le lendemain, j’ai ajouté les triangles noir encore une fois avec la technique du scotch et Camelot d’A England, ne voulant pas les faire au pinceau puisque je voulais quelque chose de vraiment bien net ! J’avais déjà réalisé ce type de nail art ici, avec, en prime un petit tuto qui montrait le pas à pas !

Zara Shoes nail art Inspiration

Zara Shoes nail art Inspiration

Zara Shoes nail art Inspiration Zara Shoes nail art Inspiration Zara Shoes nail art Inspiration Zara Shoes nail art Inspiration

Zara Shoes nail art Inspiration

Zara Shoes nail art Inspiration

Zara Shoes nail art Inspiration

Alors alors, ça vous arrive de craquer sur des fringues ou accessoires juste parce qu’ils vous inspirent des trucs pour vos ongles ? Je crois que ça devient complètement maladif chez moi … ^^ J’espère que ce billet vous plaira, et je vous conseille de filer sur le blog de Steph qui a une chouette nouvelle aujourd’hui ! Bises à tout le monde !
Signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

▲ Mes premiers pas en One Stroke ▲

title

Qu’on se le dise. Je ne me considère pas comme une "nail artist", une vraie, une dure. Non je dirai plutôt de moi que je suis une associeuse de couleur et de forme, mais loin d’exercer un art. Le nail Art avec un grand A dans ma tête se fait aux pinceaux, avec un geste et des techniques bien particulières, c’est tout un monde dont je n’ai pas du tout le sentiment de faire partie. De un, parce qu’apriori c’est beaucoup trop compliqué pour moi et de deux parce que même si je m’en sentais capable, ce n’est pas mon style, pas mon truc. Je suis une véritable control freak, une nana qui aime que les choses soient nettes et droites et qui laisse rarement place au hasard. Je suis une accro à la géométrie est une obsédée de la symétrie et de la régularité. Et puis le nail Art (toujours avec ce grand A donc) est bien souvent composé de fleurs, de fioritures, de volutes, de choses qui ne me parlent pas plus que ça dans mon quotidien en fait, qui ne correspondent à aucun de mes critères de personnalité. Sauf que, même si je ne l’apprécie pas sur moi, je suis bien obligée d’admettre que ces filles, ces nail Artists, ces vraies de vraies forcent l’admiration. (je pense évidemment entre autre à Tartofraises, Yoko et bien d’autres). Elles parviennent à créer une véritable oeuvre d’art associant technique, minutie, créativité et perfection. Des trucs inimaginables qui nous laissent bouche bée, que l’on aime ou non le résultat final, peu importe, là n’est pas le problème. Le résultat reste complètement fou !

Enfin bref. Je vous dis tout ça parce qu’au détour de mes ballades sur les e-shop de nail art j’ai vu des tubes d’acrylique chez manucure et beauté et je m’en suis pris quelques uns histoire de réussir certains nail arts qui sont difficilement réalisables au vernis seul. Et puis, forcément, une fois que j’avais reçu ces petits j’ai quand même eu envie de tester, rien qu’une fois, la technique du one stroke, la fameuse. Parce que bon, quand même, pour une nana folle de nail art je me devais de comprendre et de savoir comment on s’y prend. Je vous rassure, je ne compte pas maîtriser cette technique un jour, c’était un petit test, comme ca, parce que je suis curieuse et tout de même hyper intéressée par tout ça ! On est bien évidemment très très loin du niveau des véritables one stroakeuses, et là n’est pas mon intention. C’était plus une experience qu’autre chose, pitié soyez indulgentes ! :)

One stroke Saint George

En gros, d’après ce que j’ai pu comprendre suite à une vidéo d’Ophélie qui nous donne rapido les bases du one stroke, le "truc" de base n’est pas hyper compliqué. Il faut juste les bons outils et c’est parti. J’ai donc pris un petit pinceau à bout carré et deux couleurs d’acrylique (blanc et turquoise) après avoir posé une base de Saint George de chez A England. J’avais un petit pot d’eau à mes côtés et je me suis lancée, d’abord sur une feuille de papier. Je trempe un coin de mon pinceau dans le blanc, l’autre dans le turquoise, et je travaille mon petit dégradé sur ma feuille à l’aide d’un seul pinceau, d’où l’origine du nom. Jusqu’ici, EASY, tout va bien, je pense que c’est à la portée de n’importe qui….. Une fois le truc intégré, j’ai tenté les "pétales". Et là, c’est le drame. Le truc compliqué dans cette technique, le truc qui force l’admiration, c’est donc le geste de ces nail artists. Ce truc qui parait être dans leur poignet et pas dans le mien :D En gros, en tant que débutante, j’avais deux possibilités  Soit faire mes pétales en "tournant" mon pinceau, soit les faire en allant de bas en haut, en zigzagant jusqu’à obtenir un joli fondu. C’est cette deuxième façon de faire qui a été plus clémente avec moi et qui m’a permis de réaliser mes petites fleurs hawaïennes. (clairement, c’est la plus facile des deux à priori, même si je n’y connais rien c’est l’impression que ca me donne). Enfin voilà, je vous montre !!

One stroke Saint George
One stroke Saint George
One stroke Saint George
One stroke Saint George One stroke Saint George One stroke Saint George One stroke Saint George One stroke Saint George One stroke Saint George

Voili voilou pour le résultat ! Pour les cernes noires tout autour, j’ai utilisé un pinceau fin et de l’encre de chine (bien noire, bien liquide, tellement pratique!). Le fondu est loin d’être au niveau de ce que l’on peut voir sur les autres blogs, j’imagine que c’est une histoire de "travail" du dégradé mais je crois que j’aime assez le côté coup de pinceau. Après, en ce qui concerne le geste, on y est clairement pas mais bon, je suis quand même contente d’avoir testé ! Reste à savoir comment, maintenant que j’ai à peu près compris le principe, réussir à utiliser cette technique pour des nail arts qui me correspondent plus. En gros, un nouvel horizon s’est ouvert et j’ai hâte de trouver des solutions ! ^^

PS: au cas où vous vous poseriez la question, j’ai EVIDEMMENT fait une seule et unique main, sur l’autre Saint George est tout nu :)

PS2: Prochain test, je veux réussir leffet ruban, je trouve ca follement incroyable visuellement ^^

One stroke Saint George

Shopping

Vous trouverez les pinceaux (8euros le lot quand il est en stock! ^^) et le vernis Saint George (9euros) utilisé en toile de fond sur la Pshiiit Boutique

Les acryliques Polycolors sont chez Manucure et Beauté (lien d’affiliation) *Je n’ai pas reçus ces produits en cadeaux :)*

Signature

Rendez-vous sur Hellocoton !