Ombré aux couleurs de l’automne

Désolée les gens, j’ai posté dans l'"urgence" ce matin parce que un milliards de trucs à faire. Me revoilà avec une maj… Alors tout d’abord une petite musique de weekend que j’adore et qui me met dans une bonne humeur incroyable, et puis ensuite, les noms des bébés utilisés pour ce petit ombré :

MNY : 66     –     Essence : Spicy     –     Chanel :Particuliere

Dior :Rock coat     –      Sephora :L44 city Amazon

(Video) Pshiiit se fait des taches, rien que pour vous !

Bonjour bonjour ! Suite à mon post sur les "gouttes d’eau" un peu ratées, j’ai donc retenté le coup d’un autre manière. L’experimentation s’est avérée plutot concluante et j’ai eu la bonne idée de la filmer ! La voici en video et en image. Pour la pince à cheveux, c’etait plus pratique car plus précis, mon Dotting tool étant trop gros pour me permettre de faire quelque chose de fin. J’ai utilisé la base Start to Finish d’OPI (d’ailleurs, comment vous dites vous? o pi aïe? o pé i? opi?), puis j’ai appliqué le tres joli Mayfair de chez Nails Inc, et enfin top coat Mat by Chanel + Seche vite! Pour la musique, je vous laisse le soin de me dire de quel film adoré elle-est tirée ! J’espere que ca vous plait, et à tres bientot, n’en doutez pas !

CHANEL … Quartz

Évaluation : ♥♥♥♥♥

La nouvelle collection Chanel de ouf malade? Mouhahaha ah non, très peu pour moi. Je ne craquerai pas pour des vernis plutôt chers, à la tenue plus que douteuse, sous prétexte qu’ils sont un peu (beaucoup) très beaux. Et bien tout ce joli discours de femme assumée non victime de la mode, c’était avant de voir ca. Oui, et puis avant que ma chère maman qui suit assidument mes aventures blogesques me dise sur un ton plein d’innocence : "Tu es sure que tu ne le veux pas? Allez, laisse moi te faire un cadeau pour une fois que j’en ai l’occasion, il sera parfait, et puis… (phrase qui tue la mort) tu ne l’as pas encore!" Elle me fait ses yeux de chats dans shreck, je craque, elle paie, je culpabilise, elle sourit, je souris, et nous rentrons l’essayer comme deux petites filles innocentes et futiles <3. Il s’applique presque tout seul, le moment est solennel. Deux couches. Ca y’est, il est sec. Pas de top coat. On admire le résultat… Je ne regrette pas ! Il est vraiment parfaitement parfait. Oui, avec des reflets de champagne un soir de fête, et un fini frozen doré qui bijoute le bout des doigts. Oui, j’ai du Chanel au bout des ongles, et c’est comme si je me rapprochais un peu plus de la petite pochette matelassée à laquelle je rêve depuis des années. Quartz me réconcilie doucement avec une marque qui s’était éloignée de mon top 10… Ahhh, Chanel. Je t’aime, et je te hais.

Echec & Mat sur le Black Pearl

Évaluation Mavala : ♥♥♥♥     Évaluation Chanel: ♥♥♥♥♥     Évaluation Essence : ♥♥♥♥♥

Je me réjouissais comme une enfant à l’idée de refaire un versus. J’ai préparé mes petits outils, comme une grande, j’ai pris trois gammes de produits, etc etc… Je pensais vraiment que j’allais pouvoir développer mes avis avec des arguments de poids et que j’allais faire une vraie différence entre mes trois petits cobayes… Et bien tout ca, c’était sans compter sur la qualité que l’on trouve aujourd’hui sur le marché. Je m’explique : question application, je mettrais 5/5 au vernis Chanel, 4/5 au Mavala car un peu plus épais, et 3/5 au topcoat essence, car lui, fait de légères traces de pinceaux quand on n’y met pas du sien. En revanche une fois appliqués, les trois ont un effet tout à fait matifiant et extremement sympa. Un petit bémol au vernis Essence qui a nécessité deux couches pour être complètement mat. Avant cela, il restait une légère brillance/transparence. Niveau prix, c’est Essence qui bat tous les records : acheté en Allemagne, j’en ai eu pour moins de 2€ les 8ml. Mavala arrive en seconde position avec un prix de 11€ et des brouettes pour 10ml. Chanel, comme vous vous y attendiez, atteint les sommets avec son top coat à 21,40 € pour 13ml. Mais je dois dire, pour sa défense, qu’une seule couche lui suffit pour matifier absolument n’importe quelle laque de départ. Il est donc vite rentabilisé et permet des combinaisons infinies. J’imagine que maintenant que je vous ai donné tous ces détails, vous vous demandez pourquoi j’ai placé le Chanel en première position? Et bien pour un point encore plus futile que la futilité verniesque, mais qui, chez moi, fait toute la différence. Le packaging. C’est un flacon noir, mat, non transparent, très agréable au toucher, et je dois l’avouer, très élégant. Il a une vraie présence, qui fait défaut aux autres. Alors oui, si on a un petit budget, on se dirige vers l’Essence, si on veut juste un bon effet mat, on aimera mieux le mavala, mais, si on veut a tout prix se faire vraiment plaisir, on court s’acheter le top coat Velvet Mat chez Chanel. À bientôt, n’en doutez pas ;)

CHANEL… Dragon & OPI… Silver Shatter

Évaluation : ♥♥♥♥♥

Le silver Shatter, avec son meilleur pote le black Shatter, sont les deux seuls que j’apprécie dans la grande famille Shatter. Ni le blanc, ni le rouge, ni aucun d’entre eux n’ont eu grâce à mes yeux, à part eux j’entends. Je sais bien qu’on en a vu et revu un peu partout, mais ca ne m’empeche pas d’avoir envie de le porter, et ce que je porte, bah je le poste. Le voici donc en action avec une base rouge que j’aime beaucoup (même si Chanel et moi ne sommes pas copain). J’aime bien le rendu, c’est original et assez sexy, enfin je trouve. Alors la musique colle bien, puisque la voix de ce mec me fait grimper aux rideaux. Oui mesdames, je suis comme ca moi. À la revoyure!

CHANEL… Nouvelle vague against ESSENCE… Replay

Pour ce billet, pas d’évaluation au début. La clé du mystere du dupe de chanel se trouve à la fin du post !

En fouillant cette apres midi dans ma petite (touuute petite) collection de vernis, j’ai soudain eu un flash, une illumination. Un eclair celeste s’est abattu de tout son poids dans mon salon, et la je me suis écriée : montjoie, saint denis, que trépasse si je faiblis !!! Un dupe de Chanel à 1,75€ ?! Comment est ce possible????! Je me suis alors empressée de les tester, un à un sur mes ongles fraichement basés par le Start to Finish d’OPI. L’un s’applique à merveille, sa texture se répartit uniformément sur l’ongle, et la couvrance est quasi parfaite des le premier passage. Le format du pinceau est adapté à la forme de mes ongles, un bonheur. En deux temps trois mouvements c’était réglé, sans top coat, avec un sechage uber rapide. Curieuse j’ouvre alors le second flacon, et débute ma comparaison. Celui ci "paquette", s’étale mal, et couvre difficilement. Mon front commence à suer et mes mains à trembler.  Son pinceau long mais fin m’empeche toute forme de précision. Prise de panique, je m’arrete deux minutes. Je me concentre, me convainc que tout ca n’est qu’un manque d’objectivité situé dans une partie de mon cerveau, et continue doucement à vernir. Une couche, deux couches, trois couches et quelques nettoyages de bavure plus tard, me voila fin prête à tirer ma conclusion. Et c’est sans appel:

Le gagnant, meme s’il est né plus tard, est le Replay (qui porte bien son nom) d’Essence. Oui oui, vous avez bien entendu. Alors je sais ce que vous allez me dire, Chanel s’est lancé dans cette teinte il y a pres d’un an, et c’est l’avant gardisme qui prime sur la qualité. Alors… l’avant gardisme oui, mais pas au prix de l’application/texture/tenue/pinceau/budget. Enfin si, quelque part si, mais quand meme non. Je reste sur ma position, Chanel est au vernis ce qu’est le pere noel au mois de décembre. Un mensonge qu’on vous raconte pour vous faire débourser de jolies petites sommes rondelettes pendant que vous souriez beatement en pensant à toute la magie que cela vous inspire. (en ce qui concerne le sourire béat, je parle pour moi, bien entendu). Sur ces paroles pleines de sens, je vous laisse méditer sur ces questionnements Ô combien essentiels.

Evaluation Chanel :

Evaluation Essence :

CHANEL… Cosmic Violine

Evaluation : ♥♥♥♥♥

Chanel, dans les vernis, je me dis de plus en plus que c’est un mythe. Comme les dieux grecs, le pere noel, et tout le tsin tsouin. En réalité, pour un prix excessif on se retrouve avec un vernis pas toujours évident à appliquer, un pinceau qui n’a rien de transcendantal, et surtout un vernis qui, sur mes ongles, s’écaille à la moindre anicroche. Il faut baser, topcoater, et retopcoater, me direz vous. Et bien c’est ce que je fais ! Mais rien n’y fait, Chanel et moi ne sommes pas copains. Alors oui, je dois admettre que les couleurs qu’ils sortent avant tout le monde sont à tomber, que le mythe et l’excitation pour une collectionneuse comme moi sont indispensables a mon plaisir, blablablaa.. Mais quand même. Je les affectionne de moins en moins, l’engouement s’en est allé pour laisser place à une sorte de …"Chanel? Mouai. Ca va, de temps en temps. Ce sont pas mes préférés." Enfin voila, tout ca juste pour vous dire que le Cosmic Violine ne me transporte pas de joie, je le trouve ni prune ni brun, ni bordeaux, ni violet (comme son nom est supposé l’indiquer) c’est presque comme si je le trouvais un peu sale, ou délavé, ou trop mélangé. Dans sa bouteille il nous promet monts et merveilles, et puis zou, c’est la degringolade… Voila, lui au moins, je lui aurais réglé son compte.