Fishwife by Butter London // Le St Graal des Mint Addict

Quand j’ai vu le premier visuel de ce vernis sur la page Facebook de Butter London, mon coeur a fait boom, mais vraiment vraiment. Je vous ai d’ailleurs pas mal cassé les oreilles à son sujet, certaines ont meme pris peur voyant l’hystérie qu’il générait dans mon petit cerveau. J’ai fouillé, puis j’ai trouvé un swatch et là c’est devenu une véritable obsession, il me le fallait. C’est un Butter London, il est mint juste ce qu’il faut, holo sans être tape à l’oeil, bref c’était mon vernis de rêve, celui limite fait pour moi. Sauf que bien sur, un peu comme avec le Mermaid’s Dream de Deborah Lippmann, ce fut un parcours semé d’embuche pour arriver jusqu’à lui, sinon ca n’est plus drôle. Oui parce que môsieur Fishwife est une exclu des United States of les Amériques. Pas de bol pour la petite frenchie que je suis ! Sauf que le Challenge de réussir à l’attraper malgré tout l’a rendu encore 1000 fois plus désirable qu’il ne l’était déjà au départ…. Et l’idée à germer de réussir à l’attraper également pour la boutique. J’aime bien me fixer des petits objectifs comme ca, etre en compet avec moi même, voir si ce que je veux très fort dans la vie peut finir par être obtenu à force de persévérance ! Et bien mesdames, je vous le confirme, il faut se démener quand on veut quelque chose, la preuve:

Coucou Saint Graal de mes rêves les plus fous ! 

Fishwife à la lumière du jour est mint, tendre, presque pastel. Il a quelque chose de végétal et d’aquatique, de délicat, et d’incroyablement unique. Son côté holo est vraiment discret, juste la pour lui donner de la profondeur sans venir gâcher la teinte qui est à mon sens plus que parfaite, du coup il est largement portable dans n’importe quelle situation sans passer pour une tarée de la paillette. Bon point. Et puis mes mains sont plus belles quand je le porte, ca illumine le teint de ma peau. Et n’allez pas croire que j’ai pété un plomb, c’est vrai pour de vrai. Juste après lui j’ai posé un rose froid (dont je vous parlerai un autre jour) et la différence était carrément flagrante, ma peau avait l’air malade et terne. Un peu comme une ombre à paupiere ou un rouge à lèvre au final, il y a des teintes qui s’accordent comme par magie à notre carnation et d’autres qui jurent, malgré les efforts que l’on peut faire.

Non mais je ne sais même pas quoi ajouter tellement je le trouve amazing en fait. J’ai rarement eu des coups de coeur pareil pour des vernis je le trouve si parfait qu’il vaudrait mieux que je me taise et que je vous laisse regarder tranquillou.

Ouep ouep, j’ai quand même trouvé un moyen de l’affubler d’un petit nail art, mais qui reste relativement discret au final. Discret parce qu’en réalité Fishwife à de multiples facettes. Un coup mint, un coup turquoise, un coup argent. Donc ce petit stamping argenté se trouve être vraiment subtil, on le distingue à peine sous certaines lumières, et sous d’autres, il ressort magnifiquement bien! J’ai utilisé une plaque Mash, un des seuls motifs que j’aime dans le lot que j’ai acheté, mais qui est, pour le coup, totalement adapté à mon vernis. Bin oui, Fishwife, écaille de sirène, I’m a mermaid quoi! Mais un mermaid classos, pas une sirène de bas étages, un truc bien.

Non mais sans rire, ce vernis les filles, je vous le dis, il rentre clairement dans mon top 5 aux côtés de St George, de l’Ozotic 506, de Henley Regatta, et sans doute de Across the Universe. Aujourd’hui, je suis une femme comblée :). (Jusqu’à la prochaine obsession, bien entendu, je reste un femme). J’espère que ce petit billet vous a plu et que vous ne me prenez pas pour une folle furieuse !! Des bisous, très bon weekend à vous toutes <3

Retrouvez la marque Butter London sur la Pshiiit Boutique !

PS: Aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma Lili Chérie, n’hésitez pas a aller lui faire des bisous !!

Rendez-vous sur Hellocoton !