Comment faire son propre vernis à ongles? (DIY Franken)

Aujourd’hui, comme je vous le disais un peu plus tôt j’ai enfin pris le temps de me lancer dans ce qu’on appelle un Franken polish. (de Frankenstein, évidemment). Le principe? On fabrique nous meme notre propre vernis, avec des pigments, des paillettes, des couleurs que l’on choisit, que l’on mélange, que l’on pèse et qui le rendent unique. Pour ma part j’ai choisit des paillettes libres, des pigments pour cosmétiques, un pigment duochrome, et un fard à paupière que j’ai acheté pour l’occasion. Allons-y pour notre premier frankenpolish…

Donc on choisit ses pigments, et si besoin, on les écrase pour en faire une poudre. J’ai utilisé le dos d’un couteau pour broyer mon fard à paupière pressé. Ensuite, on glisse tout ca dans notre petit flacon magique…

Attention cependant à avoir la main légère! Mieux vaut pas assez que trop. Si il s’avère que votre vernis n’est pas assez couvrant, il sera toujours temps d’ajouter de la matière, en revanche si vous avez eu la main lourde vous allez vous retrouver avec une pâte bien difficile à appliquer! En gros, j’ai mis 2/3 dixieme du flacon, pas plus.

J’ai ensuite ajouté ma base transparente. J’ai choisi la marque China Glaze, qui fait base et topcoat, en me disant que c’est elle qui sera la plus à même d’assurer à tous les niveaux ! Vous pouvez également vous procurer une "suspension base" qui permettra a vos pigments de… rester en suspension. Pour l’instant je ne sais pas comment le mien se comporte puisqu’il n’a pas encore reposé ! Evidemment, j’ai choisi ma base 3free et cruelty free, mais vous pouvez utiliser n’importe quel vernis transparent au final.

Ensuite pour finir, vous pouvez acheter ou récupérer des billes inox dans de vieux vernis qui ne servent plus. C’est un peu l’élément indispensable qui vous permettra de mélanger parfaitement tous vos éléments. On secoue on secoue, avec frénésie et en musique !!

Bon et alors, sur les ongles ca donne quoi?!

Bonne surprise, c’est quasi parfait ! Couvrant en une couche et demi, plutôt glossy, couleur sublime. Seul bémol, de taille: il a un fini granuleux, exactement comme le Mermaid Dream de chez Deborah Lippmann. Je pense que c’est à cause des paillettes utilisées qui n’étaient pas suffisament fines malheureusement… Mais bon, comme c’est une teinte aquatique, on peut mettre ca sur le dos des écailles de poissons ! :D  Et puis avec deux couches de topcoat le fini est lisse au toucher, malheureusement visuellement on continue à voir les granules. Allez, je vous montre mon bébé !

PS: Trop drôle, Tyra a aussi fait un Franken le même jour, avec une ombre à paupière! Le sien est bleu nuit et ne granule pas allez voir ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !