Une histoire de Teal (Lush Lacquer et Butter London)

Bonjour bonjour ! Aujourd’hui j’ai eu bien du mal à choisir ce que j’avais envie de porter sur mes ongles. J’ai commencé par du mauve, puis un stamping, ca ne me plaisait pas, j’ai enlevé, j’ai reposé mon mauve, j’ai tenté une manucure caviar oeuf de poisson (LOL GROS FAIL) c’était, évidemment, d’une mocheté absolue (faudra m’expliquer comment vous faites pour obtenir un truc régulier et "classe" parce que là je ressemblais à une petite fille de maternelle), bref, grosse grosse indécision dans ma vie, je sentais que tout me filait entre les doigts, limite, je pleurais à chaude larme. (Comment ca j’exagère?!)

Ticklish Teal by lushlacquer

Et c’est alors… Mon regard a croisé les jolies formes d’un flacon lushlacquer, posé là, innocemment. Son petit nom qui, déjà, me transporte au 7eme ciel? Ticklish Teal. J’ai donc eu envie de tester ce petit dernier, une base jelly très transparente noire remplie de paillettes de différentes formes noires, argentées et bleues teal. Première couche, zero couvrance. Seconde couche, zero couvrance +, troisième couche presque couvrant, 4eme couche, pas testée, ca suffisait. Du coup, j’ai vraiment eu un peu de mal à le poser, puisqu’il est chargé de paillettes et tout et tout, 3 couches ca commence à faire épais aussi bien visuellement que pour le séchage, je vous montre:

Ticklish Teal by lushlacquer Ticklish Teal by lushlacquer

Le résultat est sympa (mouai bof), je dis pas, mais bon j’ai été un peu (beaucoup) décue du fait qu’il ne couvre pas. Et puis en faisant un peu de recherche sur l’internet mondial j’ai compris un truc (j’avoue qu’en tant que nail polish addict avérée, j’aurai pu tilter de moi même ^^) ce n’est pas un vernis destiné à être couvrant ! Coucou Camille, redescends sur terre ! C’est un TOPCOAT à paillettes ! That’s whyyyy ! Cette idée en tête, en bonne obstinée que je suis, j’ai tout ré-enlevé, pour la 15ème fois de la journée ("en niquant tout mon forfait") et j’ai cherché un copain à ticklish teal dans ma vernithèque de compet. Évidemment, j’ai trouvé quasiment dans la seconde: MAIS OUI BIEN SUUUUUUR BLUEEEEY ! (coucou Nausicaa !) Bluey c’est un de mes vernis bleu favoris de chez Butter London et je réalise, confuse, que je ne vous en ai jamais parlé. Shame on me, en tant que blue addict, c’est quand même une grosse faute professionnelle. (Je suis pas virée hein, dîtes?) J’y remédie tout de suite:

Bluey by Butter London Bluey by Butter London Bluey by Butter London

C’est une base bleue transparente gorgée de particules bleues vertes. On ne s’en rend pas compte dans le flacon, on le remarque lorsqu’on pose la première couche. Du coup, encore une fois, question couvrance ce n’est pas le top mais là c’est moins grave puisque Butter London sèche en deux temps trois mouvements. J’ai donc posé ma deuxième couches puis une moitié de troisième (je dis moitié parce que je l’ai posée juste sur les ongles qui semblaient en avoir besoin, là où mes couches étaient trop fines).

C’est donc lui qui s’est chargé de servir de base à mon joli Ticklish Teal,  et là, mesdames, tenez vous bien, on arrive à quelque chose de tout à fait sympa (je dirai même plus, un truc qui balance du lourd grave de ouf). Déjà, on profite beaucoup plus des paillettes noires qui donnent une jolie profondeur, et puis, question pratique c’est quand même mille fois mieux (surtout pour le séchage, l’application, blablabla). Et puis pour finir, même visuellement, je trouve ca beaucoup plus joli !

Ticklish Teal by lushlacquer

(coucou le miroir Pshiiit boutique !)

Ticklish Teal by lushlacquer Ticklish Teal by lushlacquer Ticklish Teal by lushlacquer Ticklish Teal by lushlacquer Ticklish Teal by lushlacquer

Ticklish Teal by lushlacquer

Voilà pour mon billet très très bleuté du jour, ca fait du bien de revoir ces teintes que j’aime tant ! J’espère que ca vous aura plu les filles ! Belle journée à vous toutes <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

#LaboPshiiiit // Je veux du sable liquide sur mes ongles !

Hello les filles ! Aujourd’hui je vous invite à faire des petits tests verniesques dans mon laboratoire secret… A moins de vivre dans une grotte, vous avez sans doute entendu parler de la collection de vernis qu’OPI va sortir début 2013 en partenariat avec Mariah Carey (so has been, non?! mais bref, ce n’est pas le propos). Dans cette collection, on trouve notamment la fameuse texture Liquid Sand qui aiguise notre curiosité de nailista, et pour cause. D’après les visuels il s’agit d’un vernis qui contiendrait des paillettes hyper texturées et qui aurait un fini mat. Personnellement, en général, les vernis texturés du genre les délires de ciaté (velvet, caviar, etc…) c’est loin d’être ma tasse de thé, en revanche là je dois bien avouer que ca me parle, étant une grande fan du topcoat mat. J’ai donc hâte de pouvoir tester ca sur mes petits ongles, sauf qu’ils ont la mauvaise habitude de nous frustrer en dévoilant des trucs via des envois bloggeuses et autres visuels alléchants alors qu’ils ne sortent que l’année prochaine. Je deteste ca, je suis une vraie fille de la génération Y moi, je veux tout, tout de suite, maintenant NOW. Et je suis sûre que je ne suis pas la seule !

Donc, pour me faire patienter tant bien que mal, j’ai décidé de faire mes petites patouilles à la maison, histoire de voir si je pouvais obtenir un résultat un peu similaire sans devoir attendre 2 millions d’années. En guest, j’ai choisi différents vernis et différentes marques. L’objectif? Poser un vernis à paillettes et y mettre un topcoat mat, of course, mon Velvet de chez Chanel.

Commençons par SkyScraper de chez China Glaze. C’est un vernis transparent un peu "encre" avec des paillettes argentées. Sans topcoat je me souvenais qu’il avait un fini un peu rugueux et pas franchement brillant, je le soupçonnais donc d’être capable de devenir un bon liquid sand:

Et bien non. Potentiel liquid sand ZERO. Malheureusement, Skyscraper perd toute forme d’intérêt lorsqu’il est matifié. Ça le ternit sans lui apporter un petit plus, bref, mauvaise pioche.

Second Essai, c’est Tinsel Town, toujours de chez China Glaze qui fait office de testeur. Je l’ai choisi car dans ma tête il avait déjà un fini un peu mat et texturé au départ, je pensais donc qu’avec un coup de Velvet ce serait nickel.

Comme vous pouvez le voir, on y est pas. En effet, le vernis en lui même est assez texturé, c’est d’ailleurs ce qui le rend intéressant, mais le topcoat mat n’a quasiment pas d’effet sur lui. Ses paillettes sont bien trop brillantes au départ pour se laisser faire par un topcoat matifiant. Je suis donc une nouvelle fois déception, et je repars en qûete d’autre chose…

Mon troisième essai s’est dirigé vers Jack the Lad de chez Butter London. Manque de bol, il suffit de voir la première photo pour constater qu’il est bien trop lisse et glossy pour espérer un jour devenir un liquid sand…

Pour autant, je ne regrette pas cet essai, le topcoat mat lui a apporté cette texture qu’on appelle suède, c’est à dire lisse et mat, mais avec cet aspect métal brossé qui rend vraiment bien. Du coup, je sais que Jack the Lad matifié est ultra beau gosse, et ca suffit à me satisfaire. Même si je n’ai toujours pas de liquid sand au bout des ongles !

Pour mon 4ème et avant dernier essai, c’est French Roast de chez Cirque qui s’y colle. Pourquoi? Tout simplement parce que je ne l’avais pas encore testé, et que j’avais lu sur vos blogs qu’il avait un fini plutôt mat sans topcoat. J’en avais donc conclu, à la vue de la quantité de paillettes, qu’il avait également un fini rugueux, ou plutôt texturé, et que c’est exactement ce que je cherchais…

4ème test, on se rapproche vraiment du résultat recherché jetrouve. Ce n’est pas encore  du liquid sand mais bel et bien un fini suède, mais qui se trouve être bien plus texturé que Jack the Lad par exemple. Damned, il ne me reste qu’un ongle, il faut que je réfléchisse bien !

5ème et dernier test, le plus concluant de tous, même si j’admet que ce n’est pas encore tout à fait ca: Big Bang de chez Leighton Denny, que je vous avais déjà présenté sur le blog. Big Bang pour le coup est hyyyyper texturé, vraiment, 3 ou 4 couches de Poshé ne viendraient pas à bout de ses reliefs. Il a un fini ni vraiment mat ni vraiment brillant au départ:

Alors avec le Velvet, son côté mat est renforcé et on obtient enfin quelque chose qui se rapproche un peu du liquid sand. D’après moi le pourquoi du comment est simple: les paillettes noires de Big Bang sont noires noires, pas noires métallisées, ce qui en fait quelque chose de tout à fait intéressant une fois matifié. (mais je préfère de loin la version de base, sans topcoat Chanel) D’ailleurs, dans le même style bien que coloré, Floam a également des paillettes néon mat, et je pense qu’au final, c’est la base pour obtenir un bon liquid sand.

Alors, ma conclusion sur ce test? Je dois bien admettre que pour le coup, le vernis liquid sand tel que je le vois sur les photos d’OPI a l’air d’être une vraie nouveauté qu’on peut difficilement obtenir avec nos vernis habituels. Big Bang s’en rapproche grandement, mais quand même, la texture OPI a l’air mega cool. Alors vite vite, je veux qu’ils sortent en France pour pouvoir mettre la main dessus et pouvoir vous en parler pour de vrai, et je reste très déçue qu’ils nous fassent autant languir, m’enfin, la politique d’OPI vous savez…

J’espère que ce billet de testeuse vous a plu, et si vous avez une idée de vernis texturé qu’on pourrait matifier, n’hésitez pas à la partager je suis sûre que j’ai du passer à côté de quelques uns !
Très belle journée les filles <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Butter London // 3 petits nouveaux !

Hello les filles! Comme vous avez pu le voir sur facebook j’ai fait un petit (gros) craquage sur les nouveautés Butter London, cette semaine. Je me suis donc pris les 5 petits nouveaux de la collection Automne Hiver 2012, ainsi que trois autres précieux j’ai nommé Scouse, Frilly Knickers et Swinger. Du coup, j’ai eu un mal atroce à savoir lequel j’allais poser en premier ils me faisaient tous trop envie !! Donc aujourd’hui je vous présente les 3 premiers. Commencons par le très très très joli Swinger…

SWINGER

En règles générales je suis particulièrement difficile quand il s’agit de vert. Je suis très fan de cette teinte en sombre, genre British Racing Green, et autres Here today Aragon tomorrow. Le joli vert sapin quoi, que je trouve hyper elegant en automne. Sinon j’aime beaucoup aussi les verts pastels genre Bossy Boots ou Navigate her. Mais question vert flashy, genre Gaga for green, je ne suis jamais tout à fait convaincue. Jusqu’au jour ou j’ai vu les visuels de celui ci ! Il s’agit d’un vert pomme / jeune herbe dans une texture pailletée avec de légers reflets dorés. On a des petites paillettes vertes claires, et des plus grosses hexagonales d’un vert plus foncé qui le rendent juste complètement magique ! Pour le fini, il est un peu granuleux mais en une couche de Poshé le probleme était réglé. Pour la couvrance il ne m’a fallu que deux couches, donc rien à redire non plus de ce côté là. Bref, enfin un vert vif que je trouve vraiment à mon gout, il brille comme un fou donc forcément ca me plait et bizarrement le total look glitter ne me dérange même pas ! Je pense qu’il doit aussi etre très sympa en accent nail, mais je n’ai pas pu m’empêcher de le poser partout tellement je l’aime ^^.

FRILLY KNICKERS

Frilly Knickers c’est une paillette copine sauveuse. Le genre que tu peux garder sous le coude et qui te permet de transformer tes ongles en doigt de fee en deux temps trois mouvements juste avant de sortir. Ou alors si ton vernis est un peu fatigué mais que tu n’as pas envie de tout changer bah elle est là, fidele au poste, et te transforme le tout. Apres je pense que c’est un vernis qui peut etre tres sympa porté seul aussi pour le côté discret et délicat, mais moi j’aime bien les bases noires, c’est plus rock n roll ^^. En fait c’est un Tart with a Heart en plus discret et plus fin, donc si tu as l’un tu n’as pas forcément besoin de l’autre (a part quand tu es une obsessionnelle de la paillette, comme moi hein, on va pas se mentir plus longtemps). Mais quand même, c’est un bien joli vernis, je ne regrette pas. (je suis completement folle c’est indéniable).

TRUSTAFARIAN

Lui c’est celui que j’attendais de manière légerement obsessionnelle (on y revient) et quasi maladivement. "HAN IL ARRIVE QUAND JE LE VEUX, JE LE VEUX VIIITE" tu vois l’esprit? En gros c’est ma texture d’amour chérie, holo mais holo discret. Et avec ca, une teinte que j’affectionne particulièrement puisqu’il s’agit d’un Princess Sabra mais vert olive plutôt que vieil or. Et ca, question tendance et elegance, j’ai envie de dire qu’on ne peut pas vraiment faire mieux. (Ou alors il faut me montrer). Pour l’application il a fallu deux couches, normal, et pour le sechage rien a signaler non plus, il est express. Pour le fini il est hyper brillant sans topcoat (mais j’en met quand même pour protéger, bien évidemment). La texture est lisse comme les Ozotics, pas du tout besoin d’une base à l’eau comme les vernis Nfu Oh (on ne va pas s’encombrer). Enfin bref, des le départ je savais que c’était lui et personne d’autre mon coup d’amour de la rentrée Butter London et ca n’a pas loupé. Je trouve qu’il a quelque chose de végétal et délicat. J’aime j’aime !

Enfin voila pour les trois premiers de ma série "nouveautés Butter London", j’espère que ca vous aura plu! La prochaine fois vous verrez Gobsmacked, Scouse et Lovely Jubbly ! Je vous souhaite une jolie journée les filles, à très vite <3

Retrouvez la marque Butter London sur la Pshiiit Boutique !

Rendez-vous sur Hellocoton !