Trouble Obsessionnel Compulsif Capillaire. (Lissage inside)

Je suis une instable.

Mes jobs, mes amours, mes centre d’interets, mes styles, mes envies, tout change à une allure incroyable. Mais la ou je suis le plus instable, c’est capillairement parlant. Oui, je suis ce qu’on peut communément appeler une troublée obsessionnelle compulsive capillaire. Sans doute des réminiscences du Chapelier Toqué… Enfin, allez savoir… La psycho de comptoir c’est chouette mais c’est pas ce qui nous occupe aujourd’hui.

Pour en revenir à moi ^^. Je suis passée par tous les stades, blond méché, puis noir, puis coloration maison, puis rattrapage chez le coiffeur, puis brun, puis châtain, puis presque roux, ca ne me plait plus, je veux changer, je retourne chez le coiffeur, il me rate, je pleure, je crie, je pars sans payer, je retourne chez un autre coiffeur, ils ne sont pas brillants, je craque, je crie, je pleure, je paye, je les veux blonds, je les brule, j’achete des soins, je fais des masques, je les reteint chez moi, je me badigeonne de jaune d’oeuf et autres huiles d’olives, je crois qu’ils vont bien parceque j’utilise ce que je crois etre une merveille technologique qui est en fait un GHD, mais quand je ne les lisse pas ils sont crépus, je fais des tye&die, je les enleve, je les remets, je veux des meches, je veux une frange, je coupe la frange, je ne veux plus de frange, je veux du naturel, je veux je veux je veux… blablabla…

Et puis arrive ce jour où je me décide enfin à prendre les choses en mains. Je veux des cheveux sains. Je veux des cheveux brillants, je veux de la santé, je veux de la beauté. Alors je me renseigne, lis des articles, contacte des coiffeurs, et trouve enfin quelqu’un en qui j’ai confiance des le départ. La personne me dit de passer, nous discutons de mon passé capillaire houleux, elle fait de gros yeux… J’ai un peu peur. Alors elle me coupe une meche de cheveux, et tente la technique de la derniere chance. Quelques heures apres, ce n’est pas concluant. La meche continue de se tortiller sur elle même et semble nous narguer toutes les deux, la coiffeuse et moi. Mais sauf que ma coiffeuse, et bien c’est une warrior. Oui mesdames, elle est de celles qui ne s’avouent pas vaincue au premier round. Elle s’empare de ses ciseaux, coupe à nouveau une meche, me laisse partir et me dit… Je vous rappelle.

Je rentre, pendue à l’écran de mon Iphone 4 brisé, et j’attends qu’il sonne. Ca y’est, c’est elle. « Le test est positif ». Le test?? POSITIF? Qu’on soit clair, ca veut dire que c’est BON? ON PEUT LE FAIRE? Rendez vous est pris. Mardi 13 Septembre 13h. 13, 13, ca n’augure rien de bon. J’y vais a reculons, j’ai le dos en compote, j’ai peur…

Commencent alors 4 heures de travail acharné. 4 bonnes heures où la professionnelle à qui j’avais donné toute ma petite confiance capillaire qu’il me restait travaille, meche par meche, ce que l’on peut difficilement appeler des cheveux. On ne peut pas savoir si le traitement fonctionne avant le dernier sechage final. La technique employée est celle de l’Oréal : X-tenso Moisturist. Oui, parce qu’en réalité, lissage brésilien ca veut dire tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi. Elle a eu le temps de me le dire, en 4h, la deesse capillaire avec sa jolie coupe garconne. Les produits utilisés dans les salons sont bien souvent agressifs, très chimiques, mauvais pour le cheveu, et pour le cuir chevelu. Sauf que chez l’Oreal, ils déconnent pas avec les tocc comme moi.

Ca y’est l’heure est grave, elle s’approche de moi avec son seche cheveux, me jette un regard qui ne trahit rien de ce qu’elle pense à travers le miroir, et elle se lance. Là, soudain, la magie opère. Ce qui était autrefois une masse se rapprochant plus du crin de cheval vieillot se transforme en une matière soyeuse, brillante, douce, et épaisse. Pas de brosse, pas de plaque, juste des doigts de fées et un seche cheveux. Je l’ai vu de mes yeux, et je n’en reviens toujours pas. Je suis une autre personne. Fini les longues heures à cramer mes cheveux avec le « meilleur lisseur du marché qui n’abime pas la fibre ». Fini les journées, ou trop flemmarde de me faire un brushing, je passais ma vie les cheveux attachés en regardant les grandes et belles blondes passer à coté de moi dans la rue avec leur amoureux au bout du bras. Oui, tout ca, c’est derriere moi.

À partir de demain, c’est au bout du mien qu’il y en aura.

Pour les questions de prix, je préfère ne pas vous en parler. Mes cheveux étant épais et dit « difficiles » le prix qui m’a été donné ne sera sans doute pas le votre. Chaque personne est différente, et le travail ne sera pas le même, il faut donc se renseigner au cas par cas. Quoi qu’il en soit, sachez qu’en regle générale je paye (quand je paye^^) au bas mot une centaine d’euros par passage chez le coiffeur, et je suis rarement satisfaite car ils ne traitent pas mon cheveux dans le fond mais uniquement dans la forme. Alors si je fais le calcul des prochains coiffeurs économisés, je m’en sors vraiment très bien….

Je suis allée me faire lisser chez Laurent Ball à Hatten en Alsace. Une équipe très professionnelle qui réfléchit avant de faire n’importe quoi, et qui sait que vous mettez un peu votre vie entre ses mains ^^.

Pour celles qui n’auront pas la chance de passer entre leurs mains, je vous conseille vivement de vous renseigner avant d’aller chez n’importe qui. Posez des questions sur les produits, leurs composants, demandez éventuellement des contacts de fille qui l’ont déjà fait faire chez eux, etc… Vraiment, renseignez vous, et ne foncez pas tete baissée, les cheveux dans les yeux.

Je sais que ce blog parle normalement de vernis, mais cette expérience a été trop chouette pour que je la garde pour moi. Je vous en dirai des nouvelles au prochain shampoing ! À bientot, n’en doutez pas !

Publicités

5 Comments on Trouble Obsessionnel Compulsif Capillaire. (Lissage inside)

  1. Que de suspens…
    Tu es courageuse d’avoir osé!

  2. Cool dis ! Heureuse pour toi que le problème soit résolu ! Moi j’ai le cheveu filasse, raide comme un mort, fin, mou… Rien ne tient dessus, ni laque, ni colo, ni gel béton, ni brushing… Ils restent désespérément lisses… Alors, pour moi, le lissage, c’est pas la peine ! Je voudrais du « bouclage »… Mais ils sont trop fragiles, paraît-il (larmes dans la voix, yeux de pandas, rien n’y fait ! Personne ne veut toucher à mes cheveux…)

  3. Mdr ! Ton article ma fais pensé à la nouvelle pub tv pour la DS3 ! On change tout tout le temps! Mais c bien! C trop lassant sinon !

  4. Ton article m’a fait sourire car j’aurais très bien pu l’écrire moi-même. J’ai les mêmes galères capillaires et je fais une fixation dessus (sur mes cheveux j’entends). Il faut dire que j’ai tellement eu de ratages chez le coiffeur que je n’ose même plus y mettre un pied… Dommage que tu n’aies pas mis une photo de toi ! En tous cas, on dirait que c’est la fin du cauchemar pour toi. ;)

  5. La prochaine fois que je sors de chez le coiffeur et que ça ne me plait pas, je le dis. Oui c’est un défi personnel… je n’ai encore jamais osé leur dire « Non. C’est pas du tout ce que j’avais demandé. etc etc », mais il faut que je le fasse !
    Le secret pour partir sans payer c’est les pleurs, les cris ? Tu n’a pas de sac ni de veste, tu coures ? ^^

    J’attends de voir ce que ça donne au prochain shampoing :D

Donner son avis en commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :